bonhomme_Sac_argent_2

Les informations parues dans la presse concernant les rémunérations des mandats d’administrateurs et membres des comités de secteurs de Publifin (Liège), et cela que ces personnes assistentou pas aux réunions, ont légitimement créé un trouble dans l’opinion publique.

Des élus payés 500€ la minute chez Publifin (ex-Tecteo)
Des élus touchent de 1.340 à 2.871 euros bruts par mois sans réelle contrepartie exigée de leur part, révèle « Le Vif/L’Express ».

 

 

Ecolo a dénoncé ce système mis en place par les trois partis traditionnels et s’étonne qu’il a fallu que ces montants soient publiés pour que le MR, le CdH et le PS demandent à leurs mandataires dans ces intercommunales de rembourser les montants faramineux qu’ils s’étaient accordés.

Dans un souci de transparence et en ce qui concerne les mandats de conseiller-ére communal-e à Floreffe, voici les montants précis.

Par réunion de conseil communal à laquelle il assiste effectivement, le jeton de présence d’un conseiller tel que fixé par le conseil communal en 2001, s’établit à 125 € brut soit 90,94€ net après déduction du précompte professionnel.

En outre, chez Ecolo, les conseillers communaux se sont engagés à rétrocéder une part importante des jetons de présence à la caisse de la locale. Ces rétrocessions ainsi qu’une partie du montant des cotisations des membres permet à la locale de mener tout au long de l’année  diverses activités dont la distribution de petits fruitiers et l’organisation de petits Déjeuner à thème, de publier plusieurs toutes-boîtes (que nous distribuons nous-mêmes) et de financer collectivement la campagne électorale.

Outre l’assistance aux réunions du conseil communal (souvent 3h de réunion), les conseillers vont consulter les dossiers à l’administration communale, tiennent une réunion de préparation (2-3h) et exercent aussi un certain nombre de mandats à titre gratuit dans les ASBL communales, les assemblées générales des intercommunales et participent à des réunions internes à la commune (groupes de travail, CCATM, PCDR, PCDN…).

Les traitements de bourgmestre et des échevins sont barémisés et dépendent de la taille de la commune : pour Floreffe, les montants annuels sont de l’ordre de 49.000€ brut pour le poste de bourgmestre et 29.000€ brut pour ceux d’échevins et président de CPAS.

En ce qui concerne les intercommunales namuroises (BEP, INASEP), le jeton de présence comme administrateur ou membre du comité directeur correspond à celui d’un conseiller provincial, soit 205,06€ brut par réunion. Le précompte professionnel est de 76,59€ donc le net s’élève à 128,47€.

Les membres du CA ou du CG endossent naturellement des responsabilités personnelles et collectives importantes, ce qui sous-entend que chaque administrateur est censé investir du temps dans la préparation des réunions, la lecture des PV, rapports….Les présidents de ces intercommunales bénéficient, eux, d’un forfait.

Pour les administrateurs Ecolo, la rétrocession au parti est de 30% du brut.