Depuis le 15 mai 1986, le territoire de la commune de Floreffe est décrit par un plan de secteur. Concrètement, cela signifie que chaque m² du territoire communal reçoit une affectation précise qui définit sa fonction : habitat, zone agricole, zone d’activité économique industrielle, zone forestière, zone affectée à de l’équipement communautaire…

Pour permettre un accès aisé à tous, la région wallonne dispose d’un portail.

Les différentes zones sont précisées par des couleurs différentes :
http://developpement-territorial.wallonie.be/Dwnld/PDS/Transposition_Legende_PdS.pdf

L’accès aux cartes se réalise par les liens suivants :

A titre d’exemple, le plan de secteur pour Franière  (la Sambre permet de se situer dans la commune).

  • En vert
    Le Bois de Roly et aussi le bois de Soye. Mais aussi quelques autres zones boisées comme le bois de Mouchaumont lorsqu’on remonte à Deminche, le bois de Burtonspo prés de la rue du château d’eau, le Bois Planté entre Soye et Hamptia, le bois du Nangot …
  • En rouge
    la zone d’habitat de Franière centre mais aussi vers la droite Floreffe-centre.
  • En rouge hachuré
    La zone d’habitat à caractère rural : il s’agit de la rue du calvaire, de la rue de Deminche mais aussi la rue de Robersart, la rue des Roches.
  • En mauve
     – au sud du chemin de fer, l’ancienne glacerie ;
    – entre le chemin de fer et la Sambre,  la zone du Port Autonome de Namur, dite « Les Cailloux » (qui comprenait l’ancienne boulonnerie abattue il y a 2-3 ans) ;
    – à droite, la zone occupée par Materne.
  • En jaune
    les zones agricoles.
  • En bleu clair
    les zones réservées aux équipements communautaires et d’utilité publique comme à droite le site du séminaire, celui du centre sportif mais aussi le centre culturel.

Les hachurés noirs situent les zones d’intérêt paysager comme par exemple le bois de Soye, celui de Roly et la plaine agricole située entre ces deux bois.

Certaines zones (en fond blanc et quadrillé rouge) correspondent aux zones d’aménagement communal concerté ZACC (comme entre la rue de Robersart et la RN90). Ces zones doivent faire l’objet d’une étude pour leur affectation plus précise.