Source photo - WalOnMap

Le presbytère de Buzet accueillera la « Maison des enfants »

Lors de sa dernière séance, le conseil communal a voté à l’unanimité en faveur du projet de rénovation et d’extension du presbytère de Buzet, afin d’y accueillir les élèves de la Maison des enfants (prévu pour la rentrée de septembre 2020).

Si le bâtiment actuel de l’école (Place de Buzet) ne répond plus aux normes de sécurité, il n’est plus non plus fonctionnel et n’offre plus suffisamment d’espace (locaux trop exigus, agencements peu flexibles, sur-occupation, espaces extérieurs restreints…).

Le choix du presbytère de Buzet pour accueillir l’école semble pertinent à plus d’un titre. Cette implantation permettra de maintenir l’école au cœur du village de Buzet, à quelques pas seulement du bâtiment actuel. D’autre part, le presbytère bénéficie d’un grand jardin et d’une large zone dégagée. Outre le fait de profiter du jardin, une grande cour pourra être aménagée, ainsi qu’une zone de parking pour les parents.

Le bâtiment du presbytère fera l’objet d’une rénovation profonde, et d’une importante extension. L’extension, qui sera implantée sur ce qui est actuellement le parking, se développe sur deux niveaux, dans un volume à toiture plate. Le bâtiment existant et l’extension sont décalés d’un niveau, vu la dénivellation entre le presbytère et le terrain. Au total, la nouvelle école aura une superficie de 740 m2, comprenant 5 salles de classes, un réfectoire, une salle polyvalente, une bibliothèque, une cuisine pouvant être utilisée par les enfants pour des ateliers.

Note : l’école maternelle restera dans le bâtiment où elle se trouve actuellement (entre la Place de Buzet et l’église)  


La Maison des enfants, un lieu d’éducation nouvelle

C’est en 1992, à l’initiative de Charles Pepinster, que la Maison des enfants a ouvert ses portes. Soutenus par les habitants du village, ce projet d’école voulait offrir à chaque enfant un lieu où apprendre à son propre rythme.

25 ans plus tard, le projet pédagogique de la Maison des Enfants est resté intact ; solidarité, travail en équipe, non concurrence entre les enfants, développement de l’autonomie de chacun, plaisir d’apprendre, recherche, découvertes… L’école n’impose ni devoirs, ni leçons, ni examens. En fin de cycle primaire, chaque enfant présente son « chef d’œuvre pédagogique », sur un thème qu’il aura choisi et qu’il construit tout au long de l’année. Chaque enfant présente son « chef d’œuvre » devant ses camarades d’école, ses professeurs, ses parents, amis et famille, toujours avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté.


 

Le groupe Ecolo soutient le projet, qui nous semble nécessaire compte tenu des conditions dans lesquelles l’école fonctionne aujourd’hui ; locaux trop exigus, agencements peu flexibles, sur-occupation, espaces extérieurs restreints,… On peut également se réjouir de voir le bâtiment du presbytère reprendre vie, lui qui était inoccupé depuis plusieurs années.

D’autre part, Ecolo soutient le fait qu’au sein les 4 implantations communales, il y ait une diversité dans les projets pédagogiques proposés