Lors d’une conférence de presse organisée sur le site de la croix-bleue à Floriffoux, le groupe Ecolo-Floreffe a présenté sa liste et les points importants de son programme.

 

Le monde change et notre société se trouve face à un certain nombre de défis majeurs : le climat, l’abandon des énergies fossiles, la mondialisation et la puissance de la finance, l’organisation du travail,  l’augmentation des inégalités sociales, les migrations… Les choix que nous posons ou pas aujourd’hui engagent aussi les générations futures.

Chez Ecolo, nous voulons être des acteurs de la transition vers une société plus juste à l’égard des personnes, mais aussi plus respectueuse des ressources de la Terre en termes de biodiversité, de qualité des sols, de  nourriture, de qualité de l’eau et de l’air…

Avec l’ensemble des partis Verts, du niveau européen jusqu’au niveau communal en passant par les autres niveaux de pouvoir que sont le Fédéral, le Régional et le Provincial, nous veillons à la cohérence de nos objectifs et de nos action

 

ECOLO Floreffe : engagés ensemble pour les élections communales

En mai dernier, Ecolo Floreffe annonçait sa candidature au prochain scrutin communal, dévoilant une partie des candidats de sa liste. Aujourd’hui, Ecolo-Floreffe présente les 5 grandes priorités de son programme, de même que la liste complète des candidats.

Tout au long de cette législature, Ecolo a privilégié l’information à la population par la distribution régulière de toutes-boîtes d’informations et par l’organisation de diverses activités.

Notre programme est le fruit d’un travail collectif, mené au sein du groupe au cours de ces derniers mois, en nous basant sur les rencontres avec des citoyens. Les cinq axes prioritaires visent le même objectif global d’amélioration du « Vivre ensemble à Floreffe ».

 

Nos cinq axes prioritaires pour développer  le « Vivre ensemble à Floreffe »

 

1.  Information et participation

L’information et la participation sont des priorités majeures pour Ecolo. Elles concourent à renforcer les relations entre le politique et les citoyens par la participation active des citoyens dans les projets communaux, dans une logique de co-construction des projets, par et pour les citoyens. D’autre part, la bonne information (à travers le bulletin communal et le site internet mis régulièrement à jour) et la réelle consultation des citoyens, notamment au travers des différentes commissions telles que la CCATM et la CLDR, constituent un préalable.

Concrètement, Ecolo propose que des séances d’information et d’échanges soient organisées par le Conseil communal dans les différents villages de l’entité. Aller à la rencontre des citoyens, présenter les projets communaux, être à l’écoute de leurs attentes et leurs préoccupations, voilà comment nous envisageons la démocratie d’une manière active et participative.

 

2.  Action sociale, petite enfance, enfance, jeunesse, aînés

La justice sociale est au cœur de nos préoccupations : allocataires sociaux, familles, enfants, jeunes, aînés… personne ne doit être laissé pour compte dans un projet politique.  

Le Plan de cohésion sociale est un outil majeur qui doit pouvoir structurer la vision et les actions sociales. A ce titre, Ecolo Floreffe propose d’élagir le pannel d’actions de ce Plan, en vue de lutter contre toutes les formes de discrimination, d’isolement ou d’inégalités sociales.

Concrètement, Ecolo Floreffe propose de soutenir le développement de projets intergénérationnels et de vie communautaire, et de tout autre projet qui vise à aider le maintien à domicile des personnes âgées.

En ce qui concerne plus spécifiquement l’enfance et la jeunesse, Ecolo Floreffe propose, pour les plus petits, de poursuivre l’encadrement et le soutien aux accueillantes, co-accueillantes, et d’ouvrir une troisième crèche. Pour les plus grands, nous souhaitons soutenir, au sein des écoles communales, des pédagogies orientées vers la coopération et la découverte. Enfin, Ecolo souhaite stimuler les initiatives à l’intention des jeunes, telles que la création d’espaces de rencontre et de jeux au cœur des villages.

En terme de logement, Ecolo Floreffe propose de développer davantage l’offre de logements sociaux (publics et privés), entre autre par la médiation entre propriétaires et locataires, grâce notamment à l’appui d’une Association de Promotion du Logement (APL).

 

3.  Cadre de vie

La qualité de notre vie est directement liée à notre cadre de vie et à notre environnement tant physique (qualité du logement, de l’alimentation, de l’air, de l’eau, absence de nuisances sonores, propreté des rues et chemins…) que social (relations avec les voisins, le  quartier, relations entre les villages de l’entité, participation à des associations, sentiment de sécurité…).

Ecolo Floreffe souhaite s’engager dans ce vaste chantier qui comprend notamment le développement d’un centre accueillant et dynamique favorisant la vie locale et le commerce de proximité, le renforcement de l’attrait des villages et du caractère semi-rural de la commune, le soutien aux associations et la mise en réseau de celles-ci, la propreté publique, la sécurité routière et les aménagements favorisant les modes doux de  déplacement, le soutien à la production de légumes et fruits bio…

 

4.  Economie et Emploi

Ecolo Floreffe souhaite soutenir les initiatives locales, qu’il s’agisse d’artisanat, d’agriculture ou de commerce, en associant plus directement producteurs et consommateurs, mais aussi en favorisant l’autoproduction et l’échange. Ces projets devraient s’inscrire dans une stratégie plus globale menée par une Agence de Développement Local  (ADL), mettant en réseau des partenaires locaux issus des secteurs public, privé et associatif afin de faire émerger des projets créateurs d’activités économiques et d’emplois, ainsi que de soutenir la création de Groupements d’employeurs.

La revitalisation commerciale des centres de Floreffe et Franière constitue aussi un objectif important.

En termes d’emploi, nous souhaitons engager Floreffe dans la dynamique lancée de « territoire zéro chômeur », conformément à la proposition de décret proposé par Ecolo devant le parlement wallon.

 

5.  Transition énergétique

La transition énergétique est un enjeu majeur pour demain, afin d’assurer la viabilité d’approvisionnement en énergie des générations futures. Aussi, afin de réduire notre dépendance aux énergies fossiles, nous proposons de développer des projets collectifs de production et de stockage d’énergies renouvellables. A titre d’exemple, nous pourrions augmenter le nombre d’installations photovoltaiques sur les bâtiments communaux pour couvrir une plus large part de nos consommations.

Avec les autres communes namuroises, la commune de Floreffe s’est engagée dans le programme POLLEC (Politiques Locales Energie-Climat), avec l’objectif ambitieux de réduire de 40% les émissions de CO2 à l’horizon 2030. Mais, depuis cette adhésion à ce plan, il y a deux ans, aucune action concrète n’a été mise en œuvre. Pour atteindre cet objectif, l’implication du politique, associée aux initiatives individuelles et associatives, sera essentielle.

 

La liste Ecolo pour les élections communales

La liste présentée sous le sigle ECOLO est aussi une liste d’ouverture : à côté de membres Ecolo, on retrouve des candidats qui soutiennent l’action menée localement par notre groupe et qui sont prêts à s’engager pour en renforcer l’impact.

Depuis longtemps, Ecolo pratique la parité hommes/femmes dans la constitution de ses listes. De surcroît, en 2018, c’est une femme qui est tête de liste pour Ecolo Floreffe.

La liste présente une grande part de cadidates et de candidats qui sont de nouveaux habitants de Floreffe et qui sont, le plus souvent, en recherche de modes de vie alternatifs, qu’il s’agisse de l’habitat, de l’alimentation par circuit court, de la mobilité, du travail coopératif…


Attirés par le cadre de vie attrayant de la commune, ces néo-floreffois sont désireux de s’investir davantage dans la vie politique locale.

Par ailleurs, la moitié des candidats se présentent pour la première fois sur une liste électorale. Ce fort renouvellement, signe aussi des changements de la population floreffoise, traduit notre volonté d’envisager l’engagement politique comme une expérience, et non pas comme une carrière.

Nous pensons que pour redonner toute sa valeur à la politique comme organisation du collectif, il est essentiel d’avoir un engagement éthique fort : par exemple, en cas de participation à une majorité, nous nous engageons à réduire notre temps de travail professionnel pour pouvoir consacrer un mi-temps à la fonction d’échevin.

 


Les candidats

  1. Magali DEPROOST, conseillère communale, architecte au Service Public de Wallonie, 37 ans, Sovimont
  2. Clément MONFILS, accompagnateur SNCB, 33 ans, Franière
  3. Carine HENRY, conseillère CPAS, formatrice en sécurité, santé et bien-être au travail, 52 ans, Soye
  4. Philippe HUBAUX, conseiller CPAS, ancien conseiller provincial, 69 ans, Floriffoux
  5. Latifa CHLIHI, enseignante, 43 ans, Floreffe-centre
  6. Sylvain TRAUFLER, automaticien SNCB, 25 ans, Floreffe-Mauditienne
  7. Anne-Françoise COLPAERT-NOLLET, conseillère communale, coordinatrice d’une ASBL en soins palliatifs, 45 ans, Franière-Trémouroux
  8. Patrick DUGARDEYN, instituteur en enseignement spécialisé, 53 ans, Floreffe-centre
  9. Delphine DELCHEF, enseignante, 43 ans, Floriffoux
  10. André FOGUENNE, professeur de sciences retraité, 64 ans, Buzet
  11. Anne JOUNIAUX, éducatrice, 50 ans, Franière
  12. Vincent HOUBART, enseignant, 42 ans, Buzet
  13. Stéphanie LALOYAUX, aide-comptable, 33 ans, Franière
  14. Maurizio PULVIRENTI, gestionnaire de chantier Infrabel, géomètre-expert, 39 ans, Sovimont
  15. Karine JADINON, camerawoman, 30 ans, Floreffe-centre
  16. Didier HEYNEN, informaticien, 53 ans, Franière
  17. Nathalie LOUIS, chargée de mission en économie sociale, 54 ans, Floreffe-Mauditienne
  18. Hanzel VAN MUYLDER, indépendant, ingénieur en génie civil, géomètre-expert, 41 ans, Floreffe-Riverre
  19. Albert MABILLE, conseiller communal, ancien échevin, ingénieur chimiste, 71 ans, Floriffoux