Au lendemain d’élections, on a souvent entendu qu’un vainqueur ne prenait pas ses responsabilités.

Oui, Ecolo Floreffe est un vainqueur des élections, faisant monter son score de 24,42% en 2012 à 27,09% soit une augmentation de 2,67% alors qu’il y avait une liste supplémentaire au scrutin d’octobre.
Oui, Ecolo Floreffe prend ses responsabilités et construit une majorité avec DéFI et le PS.

Des personnes nous interpellent :

  • Est-ce juste que le RPF, crédité de 42% des voix, se retrouve dans l’opposition ? Pourtant, de bonnes choses ont été faites !
  • Est-ce démocratique que le nouveau bourgmestre ne soit pas le candidat qui a récolté le plus de voix ?
  • Pourquoi Ecolo entre-t-il en majorité avec DéFI et le PS ?

Pour répondre à ces questions, revenons-en au système de vote en Wallonie et analysons les chiffres à la lueur de quelques explications.

 

Le vote

Dans l’isoloir, chaque électeur a deux possibilités :

  • Voter en case de tête, c’est donner sa voix à un groupe politique en ne privilégiant aucun candidat.
  • Voter nominativement, c’est choisir un ou plusieurs candidats de la liste.

Le score personnel du futur bourgmestre

Ecolo Floreffe a fait une campagne collective : en effet, tous les candidats sont au service du groupe, de ses idées, de son programme. Et c’est ainsi que la population l’a perçu puisque 525 des 1433 bulletins en faveur d’Ecolo ont été cochés en case de tête, soit 37 % des votes sur cette liste.
Ce pourcentage descend à 12 % pour le RPF : sur cette liste, les votes se sont davantage portés sur des candidats.

Source : https://elections2018.wallonie.be/

 

Sur une liste où les idées et le programme sont plébiscités, il est donc logique que chaque candidat ait obtenu un score personnel moins élevé que sur une liste sur laquelle ce sont les candidats qui sont mis en évidence.

Et pourtant, sur les 908 électeurs Ecolo qui ont voté nominativement, 402 (44%) ont accordé leur confiance à Albert Mabille.
Ce pourcentage est le meilleur taux de pénétration d’un candidat sur sa propre liste !

La loi électorale prévoit que, dans une coalition, c’est la personne qui a obtenu le plus de voix de préférence sur la liste la plus plébiscitée qui devient bourgmestre. Albert Mabille est dès lors légitimé démocratiquement.

 

Et le score du RPF ?

Même si 42% des Floreffois ont voté pour le RPF, ce groupe a subi une chute considérable (18%), malgré :

  • une grande visibilité liée à la gestion de la commune en majorité absolue durant 6 ans,
  • un rassemblement de plusieurs listes qui brasse donc plus large et amène d’office un pourcentage de voix plus élevé.

Les prises de contacts, les alliances et l’accord de majorité

Ecolo Floreffe a la réelle volonté d’assumer ses responsabilités et de faire vivre son programme. Après une campagne axée sur le changement, il était adéquat de se tourner vers de nouveaux partenaires.

A la lecture des résultats des élections, Ecolo Floreffe a pris contact avec les groupes DéFI et PS, ces 3 groupes récoltant ensemble 58% des suffrages floreffois. La locale Ecolo a entendu et a donné suite à la volonté de changement clairement exprimée par les électeurs le 14 octobre.

L’accord de majorité avec nos deux partenaires amène plus de diversité et plus de représentativité au conseil communal, au collège, dans les ASBL et commissions. N’est-ce pas plus démocratique que dans une majorité absolue ?

L’accord de majorité, en cours de rédaction, met aussi l’attention sur la manière de travailler ensemble et avec les citoyens durant la législature à venir. L’intention est de construire une dynamique qui favorisera la concertation, l’interaction, l’expression.

Quelques exemples :

  • Diminution du temps de travail professionnel des membres du collège, de manière à consacrer le temps nécessaire à leur mandat politique.
  • Révision du fonctionnement du conseil communal (président de séance autre que le bourgmestre, valorisation et facilitation des interpellations citoyennes…).
  • Attention portée à l’équilibre des représentations politiques et citoyennes dans les ASBL, les conseils consultatifs…
  • Mise en place de séances de concertation et de rencontre avec les citoyens pour informer,
    consulter, écouter et avancer ensemble pour Floreffe.

Fédérer tous les Floreffois ?

Il est utopique de croire qu’il serait possible de fédérer tous les Floreffois. Cependant, bien que l’accord de majorité envoie le RPF dans l’opposition, il nous parait tout à fait envisageable et souhaitable, dans un souci de plus grande représentativité et de démocratie, de proposer certains mandats à responsabilité aux élus du RPF.