Chaque année, le BEP environnement publie un rapport reprenant le bilan de l’année écoulée et les chiffres des déchets collectés.

Cette intercommunale dessert une population de 499.700 habitants et, en 2019, la production globale de déchets collecté s’élève à 530 kg/an/habitant en hausse de 7 kg par rapport à 2018.  

 

De quoi sont composé nos déchets et comment sont-ils traités ?

 

Déchets recyclés/compostés ou valorisés – 397 kg/an/habitant
  • récoltés dans les recyparcs (déchets de construction, déchets verts, bois, métaux, déchets d’équipements électriques et électroniques,  …) ;
  • collectés sélectivement en porte-à-porte (papiers-cartons, PMC, déchets organiques) ; 
  • récupérés dans les bulles à verre ; 
  • issus des encombrants.

Les déchets recyclables permettent de créer de nouveaux objets, de nouvelles matières premières, en limitant de la sorte l’utilisation de nos ressources naturelles.

 

Déchets incinérés avec valorisation énergétique – 132 kg/an/habitant

Ce sont les déchets ménagers et encombrants résiduels issus de la chaîne de tri-broyage de Floreffe, incinérés dans l’unité de valorisation énergétique (UVE) d’Intradel à Herstal (Uvelia) et dans celle de Bruxelles Energie.

L’incinération et la biométhanisation éliminent les déchets en produisant de l’énergie.

 

Déchets mis en centre d’enfouissement technique (CET) – 1 kg/an/habitant 

Ce sont les déchets spécifiques qui ne trouvent pas d’autres exutoires que la mise en CET (déchets d’amiante-ciment)

La mise en décharge est utilisée pour le stockage de déchets ultimes non valorisables.

 

En tradusiant ces chiffres de traitement des déchets en pourcentages :

  • Taux de recyclage : 57,20 % 
  • Taux de compostage/biométhanisation : 17,65 %
  • Valorisation énergétique (incinération) : 24,95 % 
  • Mise en centre d’enfouissement technique : 0,20 %

 

Nous produisons tous des déchets, beaucoup de déchets…

Le tableau ci-dessous reprend les quantités de déchets les plus courants qui sont produits par chaque habitant de notre province.  Ces déchets sont ensuite recyclés, incinérés ou enfouis.

Déchets ménagers (conteneur à puce ou sac payant) 104 kg/habitant
Déchets organiques 29 kg/habitant
PMC 19,2 kg/habitant    
Papier-carton 55 kg/habitant
Verre 33,3 kg/habitant
Encombrants (récoltés par la Ressourcerie Namuroise)     7 kg/habitant
Enfouissement 1 kg/habitant

 

La Belgique est reconnue pour ses filères de recyclage des déchets performantes.

C’est justifié, 57% de nos déchets sont recyclés, ce qui nous classe parmi les meilleurs pays européens dans ce secteur. Mais il faut aussi constater que de trop nombreux déchets sont encore incinérés ou enfouis.

Le recyclage a ses limites et cette manière de traiter les déchets ne doit pas nous masquer la vue.  Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas et nous devons impérativement réduire les quantités de déchets que nous produisons.  C’est  indispensable pour l’écologie mais aussi pour l’économie.

 

Pour aller plus loin : Comment diminuer la quantité de nos déchets ?